Un milliard € de perte de chiffre d’affaires pour les commerces et fournisseurs d’équipements de ski

Publié le 16 mars 2021 à 18h41 dans Economie du sport

Si elle est issue de la volonté légitime de lutter contre la pandémie du Covid-19, la fermeture des remontées mécaniques depuis un an a entraîné un effondrement de l’activité des commerces, mais également des fabricants d’équipements de ski.

°MAXPPP

Alors que la saison hivernale 2020/2021 touche à son terme, l’UNION sport & cycle a dévoilé les chiffres issus de son enquête auprès des commerces et fabricants de skis lors d’une conférence de presse.

Le bilan est sans appel. Lourdement impactées par la crise et la fermeture des remontées mécaniques, ces entreprises entament l’année 2021 plus affaiblies que jamais. Les aides de l’Etat sont à ce jour insuffisantes pour tenir jusqu’au mois de décembre prochain.

Depuis décembre 2020, la perte d’activité pour l’ensemble des magasins de location et vente d’équipements de sports d’hiver s’élève à 73 %. Une catastrophe pour ces entreprises saisonnières – l’hiver représentant 85 % de leur activité annuelle.

Aujourd’hui, un tiers de ces entreprises sont à cours de trésorerie :

  • 31 % d’entre elles ont consommé plus de la moitié de leurs fonds propres ;
  • 28 % ont consommé plus de la moitié de leur prêt garanti par l’Etat.

Malgré des revendications portées régulièrement auprès des pouvoirs publics, les aides de l’Etat perçues à ce jour (fonds de solidarité) ne couvrent que 6 % du chiffre d’affaires annuel de ces entreprises.

Les fabricants de skis sont les victimes collatérales de cette crise : la fermeture des remontées mécaniques a lourdement aggravé la situation des carnets de commandes de leurs clients commerçants, les faisant chuter aux environs de 32 %.

Les capacités d’investissement des commerces restant extrêmement réduites faute d’activité, les prévisions pour 2021 sont des plus moroses pour les fabricants, dont 70 % de l’activité annuelle se concentre sur le quatrième trimestre de l’année, en préparation de la saison d’hiver.

Les commandes d’équipement de ski devraient donc s’effondrer de 70 % en 2021 alors que les aides d’Etat restent à ce jour totalement inadaptées. Soit leur montant est dérisoire (10K€ en novembre et décembre 2020) soit elles ne prennent pas en compte uniquement la perte liée à l’activité « sport d’hiver France » des entreprises. La fermeture des remontées mécaniques les a mises face à des pertes considérables mais ils se retrouvent ainsi sans aides.

Entre les commerces de skis en plaine et en montagne et les fournisseurs d’équipements de skis, la perte de chiffre d’affaires du secteur est évaluée à près d’un milliard d’euros sur un an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *