Troyes Aube 24 – Des délégations sportives du Brésil et du Japon vont préparer les Jeux de Paris 2024 dans l’Aube

Publié le 12 décembre 2022 à 10h47 dans Communiqué de presse, Paris 2024

Le Comité paralympique brésilien et la Délégation olympique japonaise d’escalade ont annoncé leur souhait de venir se préparer dans l’Aube en vue des Jeux de Paris 2024. Une excellente nouvelle pour le territoire et l’ensemble des acteurs impliqués dans cette démarche d’accueil.

Depuis 2017, le Département, la Ville de Troyes, et les Villes de Nogent-sur-Seine, Romilly-sur-Seine, St Julien-les-Villas et La Chapelle-St-Luc se sont engagées dans la démarche Centre de préparation aux Jeux (CPJ) dans la perspective d’accueillir les délégations sportives étrangères en amont des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

Du côté du Département de l’Aube, l’accent a été mis sur les équipements sportifs avec :
– la construction de la CIME (Complexe international multisport escalade),
– la construction de la base nautique de Mathaux,
– la mise à niveau du Centre sportif de l’Aube.

La Ville de Troyes a pour sa part misé entre autres sur le BMX et la gymnastique avec le soutien du Département.

Pour soutenir davantage cet effort, le Département a également créé en 2022 pour l’ensemble des partenaires une identité et des supports de communication destinés à valoriser les atouts de l’Aube : installations sportives labellisées CPJ, solutions d’hébergements adaptés aux athlètes et aux staffs, proximité de Paris, cadre de vie agréable et reposant, expérience des grands événements sportifs…

Une démarche gagnante
En cette fin d’année 2022, c’est un pari gagnant puisque deux nations ont fait savoir qu’elles souhaitaient profiter du territoire aubois pour se préparer aux Jeux de Paris 2024 à Troyes :
la Délégation olympique japonaise d’escalade (la meilleure au monde), qui comprend une quinzaine de personnes (athlètes compris), pour utiliser la CIME.
le Comité paralympique brésilien, avec une délégation d’environ 400 personnes (athlètes compris) pour toutes les disciplines paralympiques. Ils utiliseront la plupart des installations de la Ville de Troyes sur le complexe Henri-Terré, ainsi que la CIME, la base nautique de Mathaux…peut-être la salle Fernand Ganne à St-Julien-les-Villas. Côté hébergement : outre le Centre sportif de l’Aube, certains hôtels troyens devraient également accueillir les Brésiliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.