Ludovic Royé, président de l’ASDTN : « Nous avons la confirmation de la mise en place de l’Ecole nationale des cadres du sport français »

Publié le 1 avril 2021 à 12h25 dans Gouvernance du sport

Communiqué de presse de l’AS DTN -1 avril 2021

L’Assemblée générale de l’Association des Directeurs et Directrices Techniques Nationaux (AsDTN) s’est tenue hier soir, en visio. Son président Ludovic ROYÉ, DTN de la Fédération Française de Canoë Kayak et Sports de Pagaie, en profite pour faire le point, quelques mois avant les Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo et évoquer les conséquences inquiétantes des élections sur le métier dans les fédérations. Philippe Bana, ancien président de l’AsDTN de 2005 à 2015, a été élevé à la qualité de Président d’honneur de l’AsDTN.

Cette Assemblée Générale était la première depuis le changement de présidence en septembre 2020 entre Philippe Bana (devenu depuis président de la FFHandball) et Ludovic Royé. Ce dernier a ainsi réuni beaucoup de nouveaux visages puisque 29 fédérations ont changé ou vont changer de DTN à la suite des élections qui se sont déroulées ces derniers mois, soit près de 40% de renouvellement.

Déclaration Ludovic Royé :
« En préambule, je voulais remercier Philippe Bana d’avoir accepté de devenir président d’honneur car il a œuvré pendant 15 ans pour l’association avec détermination et a réussi à convaincre les institutions de le suivre sur des avancées significatives qui marqueront durablement le sport français. Il était important qu’il puisse encore suivre le travail de l’AsDTN.
D’autre part, j’attendais cette Assemblée générale avec impatience car elle se déroulait dans un contexte particulier. La crise sanitaire que traverse notre pays affectera durablement et fortement le tissu associatif sportif français. Les DTN sont des interlocuteurs directs du tissu sportif local et ressentent la souffrance des acteurs locaux, bénévoles, dirigeants, professionnels, pratiquants, etc. Dans cette crise, le sport ne doit pas être relégué et au contraire être considéré comme une solution pour maintenir la vitalité économique du pays, renforcer la santé des Français, continuer son rôle d’inclusion et de cohésion sociale, primordiale en ces temps difficiles et soutenir la Nation. Le SPORT doit ainsi être appréhendé à sa juste valeur et apportera sa contribution.
Avec près de 40% de renouvellement de DTN, cette assemblée générale a été l’occasion de souhaiter la bienvenue aux nouveaux et nouvelles mais aussi de constater l’absence de nomination dans de trop nombreuses fédérations à seulement quelques semaines des JOP de Tokyo qui s’annoncent les plus complexes de l’histoire de l’olympisme. Nous avions alerté sur le fait qu’il était important d’avoir une stabilité avant Tokyo afin de mettre les fédérations dans de bonnes conditions. Avec 1 DTN sur 2 de fédérations olympiques d’été qui change, l’encadrement s’en trouve fortement déstabiliséNous allons donc travailler main dans la main tous ensemble pour nous entraider et accompagner les nouveaux collègues qui prennent leur fonction dans des conditions difficiles. C’est pourquoi nous avons aussi souhaité modifier nos statuts pour pouvoir intégrer d’anciens DTN pour faire le relais.
Enfin, saluons une grande avancée : nous avons obtenu la semaine dernière, lors d’une réunion avec la Ministre déléguée aux sports, la confirmation de la mise en place de l’Ecole Nationale des Cadres du sport français. Ce projet a été porté par Philippe Bana puis Yann Cucherat et doit participer à doter le sport français de l’encadrement technique dont il a besoin pour mener ses missions de service public. Au nom de l’AsDTN, je tenais à remercier chaleureusement les Ministres Roxana Maracineanu et Jean-Michel Blanquer pour avoir concrétisé ce beau projet. Néanmoins, cette avancée ne doit pas faire oublier que les effectifs de conseillers techniques sportifs continuent à fondre comme neige au soleil et que le tissu sportif français a besoin de cette ressource indispensable pour rebondir après la crise et jouer pleinement son rôle éducatif et sociétal auprès de notre jeunesse et de toute la population française. »

Principaux points actés lors de l’ordre du jour :

  • Election du Bureau directeur pour les 4 prochaines années, avec notamment :
    • Président, Ludovic ROYÉ, DTN de la fédération française de canoë-kayak et sports de pagaie
    • Vice-présidente déléguée, Axelle GUIGUET, DTN de la fédération française de volley-ball
    • Secrétaire général, Grégory de SAINT GENIES, DTN de la fédération française de ski nautique
    • Vice-président, Benjamin MAZE, DTN de la fédération française de triathlon
    • Vice-président, Kevinn RABAUD, DTN de la fédération française de gymnastique
    • Trésorier : Pierre CHEVALIER, DTN de l’UFOLEP 
  • Modification des statuts de l’AsDTN afin de l’ouvrir aux anciens DTN et à toute personne qualifiée du sport souhaitant agir au sein de l’association. 
  • Désignation de Philippe BANA comme président d’honneur pour son œuvre au service de l’association et des valeurs qu’elle porte. 

Les DTN ont bien évidemment aussi échangé longuement sur les différents sujets d’actualité qui animent leur travail au quotidien : 

  • Impact de la crise sanitaire sur les fédérations sportives et la pratique de tous les Français, dont on ne mesure pas encore les effets sur la pratique sportive des Français et leurs conséquences sur la santé publique ;
  • Turn-over historique et inquiétant des DTN à 6 mois des JOP 2021 et à 3 ans des JOP de Paris ;
  • Intégration du sport dans le Ministère de l’Education nationale, des Sports et de la Jeunesse et inquiétudes sur la prise en compte du sport dans ce nouveau périmètre ministériel ;
  • Validation de l’Ecole des Cadres par le Ministère de l’Education nationale, des Sports et de la Jeunesse. 

L’ASDTN EN CHIFFRES

  • 69 : nombre de DTN exerçant auprès des fédérations sportives françaises 
  • 15 000 : nombre de sportifs de haut niveau et espoirs suivis dans les parcours de performance par les DTN et leurs 1100 structures d’entrainement
  • 18 millions de licenciés concernés par des plans de développement fédéraux
  • 500 000 éducateurs concernés par les plans de formation et diplômes
  • 1500 conseillers techniques sportifs exerçant au sein des directions techniques nationales
  • Une association sur quatre est à caractère sportif, soit 360.000 associations
  • 87.000 emplois au sein des associations sportives soit 5% de l’ensemble du domaine associatif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *