FrancsJeux dévoile le premier classement des francophones les plus influents du sport international

Publié le 17 décembre 2020 à 9h17 dans Institutions

Une première. FrancsJeux, site de référence dans le mouvement olympique, a publié  le classement des personnalités francophones les plus influentes de l’année 2020 dans le mouvement sportif international. Il fait émerger vingt acteurs majeurs du sport francophone, avec un tiercé prestigieux composé de Christophe Dubi, le directeur des Jeux olympiques au CIO, Tony Estanguet, le président du COJO Paris 2024, et Gianni Infantino, le président de la FIFA.

La francophonie sportive perd sans doute du terrain, mais les francophones sont encore nombreux à être influents au sein du mouvement olympique. Avec les Jeux de Paris en 2024, puis les Jeux olympiques de la Jeunesse à Dakar en 2026, cette tendance devrait encore se renforcer dans les années à venir.  

Afin de connaître ceux qui ont marqué le mouvement olympique en 2020, FrancsJeux a sondé un panel d’experts. Représentants des médias, consultants internationaux, représentants des partenaires de FrancsJeux (AFCNO, A2FT, BeSport, Bloch Consulting, IFSO, Spartner), ils ont classé, parmi une pré-sélection d’une cinquantaine de noms, les vingt personnalités qui ont eu le plus d’influence au cours des douze derniers mois. Pour Alain Mercier, rédacteur en chef de FrancsJeux : « La francophonie conserve un poids important dans le mouvement olympique. Ce classement en est le reflet, par la diversité des acteurs retenus et leur influence au sein des instances et organisations internationales. Il met en valeur toutes les personnalités qui, par leur fonction et leur travail au quotidien, font rayonner la francophonie dans le paysage sportif à l’échelle planétaire. »

Le trio de tête : Christophe Dubi, le directeur des Jeux olympiques au CIO ; Tony Estanguet, le président du COJO Paris 2024, et Gianni Infantino, le président de la FIFA, entré au CIO en tout début d’année. 

Christophe Dubi, sorti en tête du classement de FrancsJeux pour l’année 2020 : « A la lecture de ce classement, je pense surtout à toutes les personnes qui m’entourent et ont travaillé sans relâche à mes côtés. Le cercle est large, ce qui rend la profession très intéressante (…) L’année 2020 a renforcé le CIO et le mouvement olympique. »

A noter, seules cinq femmes sont présentes dans ce classement, dont deux – Nawal El Moutawakel et Valérie Fourneyron – dans le top 10. A l’heure où le CIO a annoncé la parité chez les athlètes aux Jeux de Paris 2024, les institutions sportives restent en retard sur la question.

Ce classement, dont 2020 est la première édition, deviendra un rendez-vous annuel de FrancsJeux. 
Le classement complet 
1. Christophe Dubi (Suisse), Directeur des Jeux Olympiques au CIO (178 pts)
2. Tony Estanguet (France), Président du COJO Paris 2024, membre du CIO (177 pts)
3. Gianni Infantino (Suisse), Président de la FIFA (171 pts)
4. Nawal El Moutawakel (Maroc), Membre du CIO (161)
5. Christophe De Kepper (Belgique), Directeur général du CIO (159)
6. David Lappartient (France), Président de l’UCI (147)
7. Olivier Niggli (Suisse), Directeur général de l’AMA (135)
8. Pierre-Olivier Beckers (Belgique), Président du comité olympique belge, membre du CIO, président de la commission de coordination des Jeux de Paris 2024 (119)
9. Valérie Fourneyron (France), Présidente de l’Autorité de contrôle indépendante (117)
10. Hamane Niang (Mali), Président de la FIBA (98)
11. Fatma Samba Diouf Samoura (Sénégal), Secrétaire générale de la FIFA (97)
12. Albert de Monaco (Monaco), Membre du CIO (96)
13. René Fasel (Suisse), Président de l’IIHF, membre du CIO (63)
14. Jean-Christophe Rolland (France), Président de World Rowing, membre du CIO (60)
– Ahmad Ahmad (Madagascar), Président de la CAF (jusqu’au 23 novembre 2020) (60)
16. Joël Bouzou (France), Président de l’Association mondiale des olympiens (WOA) et de Peace & Sport (57)
17. Gian-Franco Kasper (Suisse), Président de la FIS, membre honoraire du CIO (50)
– Denis Masseglia (France), Président du Comité national olympique et sportif français (50)
19. Zeina Mina (Liban), Directrice du Comité international des Jeux de la Francophonie (47)
– Lydia Nsekera (Burundi), Membre du CIO et du comité exécutif de la FIFA (47)

Le jury
Marc Chevrier (AFCNO), Audrey Delacroix (A2FT), Edouard Donnelly (BeSport), Diamil Faye (Jappo), Charlotte Girard Fabre (IFSO), Séverine Townsend (JTA), Ed Hula (Around the Rings), Alain Lunzenfichter, Julien Mauriat (Bloch Consulting), Alain Mercier (FrancsJeux), Elise Morel (Olbia Conseil), Emmanuel Pionnier (AFP), Rachel Pretti (L’Equipe).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *