Véronique Barré : « Sport Compétences est un dispositif d’aide à la reconversion et l’insertion professionnelles des sportifs »

Publié le 12 mai 2020 à 15h48 dans Economie du sport

Qu’est-ce que Sport Compétences ? 

Véronique Barré, DG de Collectif Sports : Sport Compétences est un dispositif d’aide à la reconversion et l’insertion professionnelles des sportifs par une démarche d’acculturation à l’entreprise, co-créé par l’association Collectif Sports et FDJ. Il débouche sur des attestations de compétences délivrées par un jury d’entreprises au sportif.

Comment est née l’idée ? A quels besoins répond cette plateforme ? 

Nous entendons régulièrement des sportifs en fin de carrière s’inquiéter de leur après en disant : « je ne sais rien faire d’autre que mon sport ».

En tant que spécialiste de cette question, nous voyons tout le contraire :  d’un côté toute la richesse des parcours des sportifs qui évoluent à haut niveau, de l’autre, les entreprises qui souhaitent orienter leurs recrutements sur les « soft skills » des candidats.

Le dispositif a donc été conçu pour permettre aux sportifs :

  • de prendre conscience des compétences développées dans leur pratique sportive en tant qu’atouts pour leur reconversion ;
  • de comprendre comment ces ressources vont pouvoir être mobilisées en entreprise ;
  • d’apprendre à les valoriser.

Du côté des entreprises, elles découvrent un niveau d’expertise qu’elles n’imaginaient pas trouver et elles prennent ainsi conscience de ce que peut leur apporter un sportif, au-delà de son image et de son dynamisme.

Quels sont les premiers résultats ? Quels sont les objectifs à moyen et long terme ? 

18 sportifs ont été accompagnés à ce jour. Ils ont tous réussi leur passage devant le jury et ont reçu les attestations de compétences visées. Ils se répartissent en 2 catégories : ceux qui sont en fin de carrière mais encore en activité, et ceux qui ont mis fin à leur carrière depuis moins de 3 ans.

Pour les premiers, les bénéfices observés sont :

  • une prise de conscience majeure de leurs atouts et une capacité à les valoriser ;
  • un réinvestissement de cette réassurance sur le terrain sportif ;
  • une avancée dans leur réflexion sur leur après-carrière sportive ; 
  • la liberté retrouvée de pouvoir choisir de mettre fin à leur carrière quand ils le souhaitent, avec sérénité et confiance en l’avenir.

Pour les seconds, on distingue ceux qui sont en recherche d’emploi et ceux qui sont en activité :

  • pour la 1° catégorie leur projet professionnel s’est trouvé précisé ou renforcé. Ils ont tous trouvé un emploi ou créé leur activité, grâce à une meilleure présentation et valorisation de leur parcours et de leurs compétences, et une confiance en eux retrouvée ;
  • pour la s2°, il s’agit pour eux d’un accélérateur de prise de poste. Ils ont découvert la légitimité des responsabilités qui leurs sont confiées et réinvestissent en conscience et avec confiance dans leur nouveau métier les compétences qu’ils se sont appropriés

L’objectif à terme est de multiplier les partenariats avec les entreprises afin d’avoir la capacité d’accompagner des sportifs en plus grand nombre et de leur offrir la possibilité de découvrir un champ plus vaste de métiers, d’entreprises et de secteurs d’activité. À long terme c’est le regard sur le sportif que nous souhaitons faire évoluer : il a la tête ET les jambes !

Qui sont les parties prenantes de la plateforme et quelle est l’articulation entre ces différents acteurs ?

La démarche mobilise 3 types d’acteurs :

  • Un comité de pilotage composé de Collectif sports qui pilote la démarche et accompagne les sportifs dans le programme, FDJ (co-fondateur), une ancienne sportive (Yannick Souvré depuis 2 ans) ;
  • Les sportifs eux-mêmes, qui doivent répondre à 3 critères principaux : être en fin de carrière (à + ou – 3 ans) ; avoir des pistes ou un projet professionnel ; ne pas avoir de formation académique ou de formation adaptée au projet. Ils adressent leur candidature au comité de pilotage qui valide ou non leur candidature. Ils sont ensuite accompagnés dans le programme par un coach qui les guide et les accompagne dans les différentes étapes du programme, jusqu’à la rédaction du mémoire de synthèse et la présentation devant le jury ;
  • Les entreprises qui soutiennent et financent le dispositif proposé au sportif (à ce jour : FDJ, BEEZEN, CITEO, DAVIDSON CONSULTING, DECATHLON, GENERALI, UFF). Ce sont ces mêmes entreprises qui accueillent les sportifs pendant les périodes d’immersion et qui leur permettent de comprendre comment leurs compétences issues du sport pourront être réinvesties dans l’entreprise. Cette phase d’acculturation est fondamentale pour le sportif, mais elle offre aussi à l’entreprise l’occasion de faire échanger ses équipes avec un champion sur les nombreux sujets qu’ils ont en commun (comment gérer le stress, la charge de travail, rebondir après un échec, s’adapter, travailler en équipe, gérer les temps forts et les temps faibles, …). On observe une certaine fierté de l’entreprise et des collaborateurs mobilisés à accueillir un sportif et lui partager l’expérience de l’entreprise. Il s’agit d’une démarche citoyenne qui rejoint les préoccupations RSE ou Marque employeur des entreprises. Enfin lorsque les projets coïncident la rencontre peut déboucher sur une embauche…

Plus d’infos sur www.sport-competences.fr, dossier de candidature en téléchargement page « le programme »

La vidéo de présentation sous ce lien

Contact : Véronique barré : contact@sport-competences.fr et 06 80 30 13 76

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *