#SportSolidaire avec Xtreme Agency

Publié le 3 avril 2020 à 10h47 dans #SportSolidaire

Les TPE, indépendants et startups de l’écosystème sportif français vont souffrir de l’arrêt total du sport professionnel et amateur pendant plusieurs semaines à cause de la crise sanitaire. Ainsi, et jusqu’à la fin de la crise, Olbia se propose de les mettre en avant sur son blog et sa newsletter hebdomadaire. Nous poursuivons avec Xtreme Agency et son DG, Fabrice Marcellier.

Quelles sont les activités de votre entreprise dans le domaine du sport ?

Xtreme Agency est une agence spécialisée dans les activations de partenariats et la Fan expérience. Nous mettons en place pour les annonceurs des activations dynamiques et pour les organisateurs des animations. 

Comment êtes-vous impactés par cette crise sanitaire ?

N’étant pas une agence digitale, nous subissons de plein fouet cette crise. Mais nous sommes tous logés à la même enseigne et la priorité actuelle est à la santé et la sécurité de tous.

Une grande partie de notre activité est liée aux évènements de fin de saison, tels que le Final 4 de la Coupe de la Ligue de Handball, les finales de Coupe de France de basket, les matchs de ligue 1, de Jeep Elite LNB, … Donc cela représente une perte directe de chiffre d’affaire sur ces sujets.

Certains événements sont reportés, comme les 24h du Mans Auto et Moto ou Paris Roubaix, donc pour le moment on est en stand-by, en croisant les doigts pour que le calendrier de septembre puisse permettre de tout faire.

Cela représente à date, environ 20 à 25% de perte de CA. Sans compter les impacts du décalage des événements qui ne nous permettrons peut être pas de répondre à toutes les demandes lors de la reprise.

Qu’espérez-vous de l’écosystème du sport français quand la vie économique et sociale reprendra ?

Il y aura certainement des comportements différents au retour de cette crise. Tant au niveau des annonceurs que des organisateurs, mais aussi du public.

Nous espérons que la reprise sera très active, avec des besoins pour nos clients de se remettre en avant et de communiquer de manière dynamique. Et nous serons, bien entendu, prêts à répondre à ces sollicitations.

Nos clients historiques sont plutôt bienveillants, et je l’espère, auront aussi besoin de collaborer activement avec nous lors de la reprise de manière plus importante. Il faudra repenser certains comportements, se recentrer sur des valeurs essentielles, de proximité par exemple. L’humain va certainement être au cœur des réflexions, après une période de communication 100% digitale.


Mettez-vous à profit cette période pour repenser votre activité (modèle économique, élargissement/rétrécissement de l’offre, élargissement/rétrécissement de la cible prospective…) ?

Bien entendu ! Nous en profitons pour nous poser plein de questions auxquelles nous ne prenons pas le temps de répondre en temps normal.

Nous retravaillons nos cibles, nous en profitons également pour prendre un peu de recul, et ce repos forcé sera le bienvenu lorsque, nous l’espérons, la reprise de l’activité va demander à nos équipes une fraîcheur, un dynamisme et une présence de chaque instant.

Nous essayons aussi de rester présents sur les différents médias, car nous avons un savoir-faire important, mais notre faire savoir est encore défaillant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *