La Banque Palatine crée un dispositif de mentoring pour accompagner des athlètes et para athlètes féminines porteuses d’un projet d’entreprise

Publié le 5 avril 2022 à 11h30 dans Communiqué de presse, Economie du sport

Avril 2022 – La Banque Palatine, engagée aux côtés des entrepreneurs, renforce ses engagements en créant un dispositif de mentorat destiné à accompagner les athlètes et para athlètes féminines en reconversion porteuses d’un projet d’entreprise. Dès le mois d’avril, la 1ère promotion constituée de 4 entrepreneures sélectionnées par un jury débutera un parcours de 9 mois durant lequel elles bénéficieront d’un accompagnement leur permettant de donner vie à leurs différents projets dans les meilleures conditions.

Un programme de mentorat au concept unique et efficace : recréer une équipe autour de sportives de haut niveau

Engagée au plus près des sportifs et sportives la Banque Palatine sait à quel point les athlètes et para athlètes de haut niveau font chaque jour la preuve de leur esprit d’entreprise. Soutenues et entourées d’une équipe complémentaire elles donnent le meilleur d’elles-mêmes, dans les temps de succès comme dans les difficultés. Cependant habituées à fonctionner en équipe elles peuvent se retrouver particulièrement démunies et en difficulté au moment de se lancer dans un projet entrepreneurial. 

Entrepreneur avec les entrepreneurs et consciente des différents enjeux qui s’imposent spécifiquement aux femmes athlètes et para athlètes, la Banque Palatine a décidé de s’engager encore davantage à leurs côtés en créant un dispositif de mentoring unique. Il a en effet pour spécificité de redonner à l’athlète ses points de repères grâce à la constitution d’un collectif complémentaire autour d’elle. Un premier socle fondateur dans l’élaboration et la mise en œuvre de leur nouveau projet de vie. Initié avec Séverine Desbouys, la championne cycliste classée parmi les meilleures mondiales et elle-même devenue chef d’entreprise avec succès, le programme intègre l’ensemble des dimensions nécessaires à l’éclosion du projet et à son déploiement.

Convaincu par l’esprit et la pertinence de cette démarche, Paris 2024 a accepté d’en devenir l’un des contributeurs via son programme d’incubation « athlètes-entrepreneurs » dédié aux sportifs de haut niveau. Le programme de mentorat mis en place par Palatine pourra ainsi offrir la possibilité aux athlètes et para athlètes féminines incubées dont la démarche entrepreneuriale correspond à ses critères, de poursuivre le développement de leur projet dans un environnement cohérent et stabilisant.

« Je me réjouis que notre programme de mentoring puisse constituer un complément utile au dispositif « Athlètes-Entrepreneurs » conçu par Paris 2024 dont nous partageons pleinement les valeurs et la philosophie » indique Patrick Ibry, Directeur Général Adjoint de la banque Palatine. « Ces deux programmes, par leurs synergies, participeront à la promotion des sportives et des sportifs français bien au-delà de leur sphère sportive et notamment dans le monde économique. Bien entendu, ces deux programmes très complémentaires s’inscrivent pleinement dans l’héritage des Jeux de Paris 2024. »

Une première promotion de 4 sportives de haut niveau

A la suite d’un premier appel à projets lancé auprès d’athlètes et para athlètes un comité de mentorat présidé par Patrick Ibry, Directeur général délégué de la Banque Palatine, s’est réuni dans l’objectif de sélectionner de futures mentorées.

Composé de 10 personnalités issues du monde du sport de haut niveau et de l’entreprise, le comité de mentorat a retenu 4 candidatures bientôt rejointes par deux autres athlètes dont les projets sont en cours d’étude. Parmi les critères de sélection, une attention toute particulière a été portée à l’aspect innovant et socialement responsable des projets des candidates :

  • Alexia Barrier, navigatrice et skippeuse professionnelle, finisher du vendée Globe 2020, entend mettre sa passion pour les océans au service de leur préservation en travaillant au développement de nouveaux capteurs pour la recherche océanographique et à la construction d’un programme pédagogique immersif et expérienciel ;
  • Alexia Dubié, ancienne joueuse de basket professionnelle pendant 13 saisons, Alexia Dubié a mis fin à sa carrière en juin 2021 pour se consacrer pleinement à son projet d’Eshop Mode. Un concept store proposant des accessoires, bijoux, prêt à porter féminin et objets du quotidien ;
  • Coralie Gassama, sprinteuse internationale Coralie Gassama a inventé les Key One, des coques de protection adaptables aux chaussures à pointes des sportifs et travaille actuellement sur un nouveau modèle complémentaire destiné aux disciplines du saut en hauteur, du triple saut et du lancer de poids ;
  • Anne-Caroline Graffe, ancienne taekwondoïste professionnelle, championne du monde à Gyeongju en 2011 et vice-championne olympique à Londres en 2012, Anne-Caroline Graffe est à l’origine de Puna Ora, une ferme pédagogique et sportive mettant en place des projets orientés vers l’éducation alimentaire, l’agriculture, la préservation de la nature et l’expression de la culture polynésienne.

Un collectif de partenaires mentors engagés pour partager leurs expériences et leurs réseaux

Une équipe complémentaire de mentors pédagogiques, entrepreneurs, business developers, spécialistes de l’export ou encore entrepreneurs clients de la banque Palatine et collaborateurs accompagnera chaque mentorée selon ses besoins. Les mentors partageront avec l’entrepreneure leurs expériences et leurs réseaux à raison de quelques heures par mois et accompagneront chaque athlète et para athlète dans l’amélioration de ses compétences et la concrétisation de son nouveau projet professionnel. Se sont ainsi déjà engagées au sein du comité de mentorat du programme Anne-Flore Maman, Ph. D., fondatrice de SémioConsult et Directrice académique de l’ESSEC, Soline Laforcade, General manager France chez Hult EF Corporate Education, Françoise Derolez, Directrice Associée Grant Alexander Executive Interim. La direction des ressources humaines de Palatine sera elle aussi investie en proposant des formations « développer son leadership ».

3 saisons pour atteindre l’objectif

D’une durée de 9 mois, le programme de mentorat est organisé en 3 phases complémentaires visant à qualifier le projet, en définir le business model et le déployer :

  • Audit (avril-mai) : établissement par le comité de mentorat d’un bilan de compétences et échanges autour du projet et des attentes de l’entrepreneure ;
  • Bootcamp (juin-septembre) : participation à des ateliers collectifs pour monter en compétence ; ateliers et exercices de programme pour assimiler les notions clés relatives à l’entrepreneuriat ; rencontres individuelles avec des experts pour résoudre les problématiques spécifiques ;
  • Personnalisation (octobre–décembre) : organisation de rencontres personnalisées avec les chefs d’entreprise membres du réseau Palatine et auprès de collaborateurs de la Banque sur le montage du projet. Un accompagnement individuel sera également proposé aux mentorées pour les aider à gagner en visibilité (RP/communication).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *