Une nouvelle étude souligne l’impact positif accru du CIO et d’autres organisations sportives internationales en Suisse

Publié le 18 janvier 2022 à 21h47 dans Communiqué de presse, Institutions, Jeux olympiques

File:International Olympic Committee logo 2021.svg - Wikimedia Commons


Un nouveau rapport, publié aujourd’hui par l’Académie internationale des sciences et techniques du sport  (AISTS), démontre l’impact positif croissant que la présence du Comité International Olympique (CIO) et des organisations sportives internationales exerce sur l’économie locale et plus largement sur l’économie suisse. L’étude, menée par l’AISTS avec l’aval de la Ville de Lausanne, du Canton de Vaud et du CIO, couvre la période de 2014 à 2019. Paris 2024 a attribué à France Télévisions les droits des Jeux Paralympiques de Paris 2024 (28 août au 8 septembre 2024) pour la France.

Il s’agit de la troisième étude de la série. La première était basée sur les données de 2004 à 2007, tandis que la seconde couvrait la période de 2008 à 2013 et avait été publiée en 2015.

Globalement, la présente étude, qui rassemble les données de 53 organisations sportives internationales ayant eu une présence physique en Suisse au cours des années 2014 à 2019, montre que la valeur créée par ces organisations correspond à une croissance accrue de leur impact économique de 57 % pour l’ensemble de la Suisse, par rapport à la période précédente de 2008 à 2013.

Principales conclusions de l’étude :

  • L’impact économique annuel moyen généré par ces organisations s’élève à 1,68 milliard de francs (CHF) pour la Suisse, contre 1,07 milliard de CHF pour la période 2008-2013
  • L’impact économique annuel moyen généré par ces organisations s’élève précisément à 873 millions de CHF pour le canton de Vaud, contre 550 millions de CHF pour la période 2008-2013
  • L’impact économique annuel moyen généré par ces organisations s’élève à 550 millions de CHF pour le district de Lausanne, contre 250 millions de CHF pour la période 2008-2013
  • En 2019, les 53 organisations sportives internationales en Suisse employaient 3 343 personnes, une hausse par rapport à 2014 où le nombre d’employés se montait à 2 249
    • Plus de 75 % de ces employés travaillaient pour le CIO ou pour des organisations soutenues financièrement par ce dernier
    • Parmi ces employés, 1 836 vivaient dans le canton de Vaud
  • Le nombre d’employés des organisations sportives internationales résidant dans le district de Lausanne est passé de 806 à 996 entre 2014 et 2019, ce qui représente un bond de 24 % par rapport à la période précédente.

L’impact supplémentaire au cours de cette période a été généré par une augmentation des dépenses annuelles moyennes en Suisse de ces organisations et de leurs visiteurs, dépenses qui ont atteint 1,10 milliard de CHF au cours de la période étudiée, contre une dépense annuelle moyenne de 700 millions de CHF entre 2008 et 2013. Il est démontré que cet impact économique a un effet positif sur l’emploi, le tourisme d’affaires et le secteur de la construction.

Prises ensemble, les organisations sportives internationales en Suisse ont dépensé 292 millions de CHF pour des projets de construction et de rénovation, sur la période 2014-2019. L’un de ces projets a été la construction de la Maison Olympique, l’un des bâtiments les plus durables du monde. L’étude révèle que la plupart des coûts de ces projets de construction et de rénovation ont été facturés en Suisse, par des entrepreneurs locaux, ce qui donne lieu à une valeur ajoutée substantielle et à un impact économique global important. Dans le cas de la Maison Olympique, 80 % des coûts de construction ont été engagés auprès d’entrepreneurs locaux. L’analyse montre qu’au cours des six années de la période étudiée, l’impact économique global des dépenses des organisations sportives internationales sur le secteur de la construction s’est chiffré à environ 534 millions de CHF. Le canton de Vaud, district de Lausanne inclus, a  bénéficié de 53 % de cet impact, tandis que le reste de l’économie suisse a bénéficié des 47 % restants.

Commentant les conclusions de ce rapport, le président Thomas Bach, a déclaré : »Nous félicitons l’équipe qui a réalisé cette étude et saluons ce rapport et ses conclusions positives. Le CIO est fier d’avoir contribué à la croissance significative de 57 % de l’impact économique généré pour la Suisse depuis la dernière période d’étude. Cette contribution a résulté, entre autres, des perspectives d’emploi et, bien sûr, de la construction de la Maison Olympique, siège permanent du Mouvement olympique. Pour le nouveau bâtiment, 80 % des coûts de construction ont été engagés auprès d’entrepreneurs locaux. Étant l’un des bâtiments les plus durables dans le monde, il représente un important investissement à long terme dans l’avenir du Mouvement olympique. »

Le président Thomas Bach a ajouté : « Nous sommes ravis de pouvoir rendre à la ville, à la région et au pays qui accueillent le CIO et tant d’organisations sportives internationales avec lesquelles nous entretenons des relations spéciales, en générant un impact économique qui va bien au-delà du secteur sportif. En tant que chef de file du Mouvement olympique, le CIO redistribue 90 % de ses revenus pour favoriser l’épanouissement des athlètes et aider au développement des organisations sportives dans le monde entier, y compris en Suisse. Cette étude montre que notre contribution va encore plus loin. » La version complète du rapport intitulé L’impact économique des organisations sportives internationales en Suisse – 2014-2019 est disponible ici. Outre les conclusions détaillées et les chiffres, la publication comprend un compte rendu complet de la méthodologie adoptée, une liste des ouvrages consultés ainsi que les noms des experts universitaires indépendants qui ont fourni des conseils sur la méthodologie appliquée. 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *