Pass sanitaire : face à la détresse des salles de sport, l’UNION Sport & Cycle demande des solutions et le maintien des aides économiques

Publié le 21 juillet 2021 à 19h38 dans Communiqué de presse, Economie du sport

Paris, le 21 juillet 2021

Au terme de la première journée d’application du pass sanitaire dans les salles de sport, l’UNION Sport & Cycle alerte sur la détresse des gérants, qui rencontrent de grandes difficultés pour le mettre en œuvre et pour le faire comprendre des pratiquants. Depuis les annonces du Président de la République, l’UNION Sport & Cycle avait pourtant fait part de ces craintes au Gouvernement, en expliquant que la date du 21 juillet était trop précoce et que les salles de sport devaient être accompagnées et aidées.

Malgré un délai de moins d’une semaine, les gérants de salles de sport ont instauré le pass sanitaire dans leurs établissements ce matin. Cette mise en application s’est avérée très douloureuse, les premiers contrôles créant une grande confusion chez les pratiquants, qui expriment leur colère, leur incompréhension et qui n’hésitent pas à résilier leurs abonnements.

« Depuis l’annonce lundi dernier, le téléphone ne sonne quasiment plus. Les demandes d’informations sur le pass sont fréquentes. Résultat : un calendrier vide en une semaine », Yann, dirigeant d’un établissement de Foot à 5

En outre, les gérants de salles de sport se retrouvent souvent pris pour cible voire menacés dans leur application de la nouvelle réglementation du pass sanitaire. Les textes relatifs au pass sanitaire restent qui plus est très imprécis et continuent encore d’évoluer, ce qui laisse place à une multitude d’interprétations juridiques possibles et renforce le sentiment d’injustice des salles de sport et la colère des pratiquants.

Cette confusion juridique est encore alimentée ce jour par les dernières annonces du Premier ministre Jean Castex sur les modalités de contrôle du pass sanitaire. Grégory de Radiguès, vice-Président de l’UNION Sport & Cycle déclare : « Nous demandons au Gouvernement de préciser clairement les dispositifs en vigueur et de répondre à l’ensemble des questions en suspens des salles de sport, qui engagent leur responsabilité pénale et s’exposent quotidiennement au mécontentement des pratiquants. »

« Nous avons prévenu les clients, hier, de la mise en place du pass sanitaire aujourd’hui. Ce matin nous en sommes à plus d’une dizaine de demande de suspensions et de résiliations…sans compter les injures au téléphone. », Sandra, dirigeante d’établissements de fitness.

« D’habitude, dès 6h30, nous sommes pleins. Or, ce matin, c’est le grand vide… Seulement 3 clients. », Chloé, dirigeante d’un établissement de fitness.

Depuis ce matin, les salles de sport font en effet face à une augmentation massive des demandes de résiliation et une baisse importante de fréquentation. Les pertes financières, brutales et immédiates, provoquées par l’instauration du pass sanitaire, conjuguées à la dégressivité des aides économiques, mettent en péril l’équilibre économique du secteur et la pérennité de milliers d’emplois. Les salles de sport ont d’ailleurs été parmi les plus exposées lors de la crise sanitaire avec 12 mois de fermeture administrative sur 15 et deux milliards d’euros de pertes de chiffre d’affaires.

L’UNION sport & cycle demande ainsi le déblocage rapide des aides économiques pour un secteur déjà exsangue, en contrepartie de la mise en place du pass sanitaire. A cet égard, l’UNION Sport & Cycle rappelle que si le Gouvernement n’a pas hésité à appliquer le pass sanitaire aux salles de sport en urgence et avec effet quasi-immédiat, ces dernières ont su se montrer réactives pour l’appliquer dès le 21 juillet. A l’inverse, les loisirs sportifs marchands sont toujours en attente des aides économiques qui leur sont dues depuis janvier 2021 au titre du Fonds de solidarité et du dispositif dit « coûts fixes », et, à ce jour, le Gouvernement n’a pas encore confirmé la compensation de perte de chiffre d’affaires à la suite de la mise en place du pass sanitaire.

CONTACT PRESSE : Guillaume ALBORS – guillaume.albors@unionsportcycle.com / 06 15 51 11 48

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *