Après la crise sanitaire, le vélo plus populaire que jamais !

Publié le 6 juillet 2021 à 16h32 dans Communiqué de presse, Economie du sport, Equipements

En 2020, de nombreux marchés ont connu la crise, mais ce n’est pas le cas de celui du vélo. En France, cette année a été marquée par une véritable explosion de sa pratique. Le confinement a d’abord donné lieu à une hausse inédite de l’équipement en home trainer, puis le déconfinement a vu la multiplication des vélotafeurs. Enfin les vacances sont l’occasion pour un nombre croissant de français de pratiquer l’itinérance. A travers une étude quantitative sur les données de l’application Cycling Heroes et un sondage réalisé auprès de 1350 membres de la communauté Cycling Heroes, l’UNION Sport & Cycle et Sport Heroes dressent le portrait des cyclistes d’aujourd’hui.

Paris, le 6 juillet 2021 – Pendant la pandémie, tous les facteurs ont été réunis pour inciter les Français à pratiquer le vélo : moyen de transport évitant les contacts, loisir praticable en toutes circonstances à moindre coût, bouffée d’oxygène remplaçant d’autres sports inaccessibles, moyen de passer des vacances aventureuses à l’intérieur des frontières nationales… La pratique des cyclistes connectés étudiés par Cycling Heroes et l’UNION Sport & Cycle reflète cet enthousiasme pour la petite reine.

Le boom du vélotaf

Du fait de la pandémie de COVID-19, de nombreux Français ont cherché des alternatives aux transports en commun pour diminuer le risque de contamination. Si certains se sont tournés vers la voiture, le vélo semble le grand gagnant de cette année pas comme les autres. En 2020, ce sont ainsi pas moins de 48% des cyclistes connectés qui ont utilisé leur vélo pour se rendre au travail. Deux pics sont notamment observables dans l’évolution des trajets domicile-travail : le premier à la rentrée 2020 et le second lors du dernier déconfinement en 2021. Pour se rendre au travail, les cyclistes connectés préfèrent sans surprise le vélo de ville (69% des vélos de ville servent à cet usage), devant le VTC (51%) mais aussi le gravel (47%) et le VAE (46%).

L’émergence du gravel

Les gravel constituent par ailleurs l’un des grands succès de cette année puisque ce type de vélos ultra polyvalents a enregistré une hausse de 4% de parts de marché sur l’année dernière, passant de 8% à 12% de cyclistes connectés équipés. Inspiré à la fois du vélo de route, du vélo de rando & du cyclocross il permet des usages extrêmement variés : sport (pour 69% de ses utilisateurs), balade (76%), vélotaf (47%), voyages en itinérance (34%) ou encore déplacements du quotidien (32%).

L’itinérance a le vent dans le dos

Ce renouveau du vélo est également visible à travers l’engouement que suscitent désormais les voyages en itinérance. Cette pratique attire en effet de très nombreux cyclistes connectés puisque 10% en ont fait l’expérience au cours des 12 derniers mois et 26% souhaitent voyager de cette manière en 2021. Une forme d’aventure qui tente principalement les plus de 55 ans (39% d’entre eux l’ont déjà pratiqué) mais également et de façon significative les 25-34 ans : 32% d’entre eux ont déjà voyagé de cette manière. D’une durée moyenne de 5 jours, les voyages en itinérance sont principalement pratiqués sur un vélo personnel (89% contre seulement 5% de vélos de location) et demandent un budget d’environ 92€ par jour, notamment dédié à l’hébergement en gites et maisons d’hôtes (38%), en hôtels (36%) ou dans des campings (33%). Ce type de voyage est avant tout une pratique collective (79% des pratiquants l’ont fait en groupe) mais aussi circonscrite au territoire national : 92% des voyageurs en itinérance sont restés en France. D’où, probablement, son regain à un moment où il est encore difficile d’envisager de passer les frontières.

La pratique du home trainer a explosé avec le confinement

Autre pratique largement favorisée par les différents épisodes de la crise sanitaire : le cyclisme à domicile à l’aide des home trainers ou vélos d’appartement. 57% des cyclistes connectés ont ainsi déclaré avoir pratiqué du home trainer au cours de l’année écoulée. Un boom notamment sensible au niveau du taux d’équipement. Poussés par les confinements successifs, 34% des cyclistes connectés possédant un home-trainer l’ont acheté pendant la pandémie. Cette augmentation quantitative est indissociable d’une évolution qualitative, celle de la gamification : autrefois pratique solitaire dans sa cave, le home trainer est désormais une pratique collective, fun et digitale grâce aux applis ! 63% des cyclistes connectés utilisateurs de home trainers ont ainsi recours à des applications payantes, parmi lesquelles Zwift domine largement avec 39% de parts de marché.

Un plaisir partagé à travers les compétitions sportives

Cet engouement renouvelé pour le vélo se traduit également par le maintien de la popularité d’événements sportifs comme le Tour de France. 90% des cyclistes connectés disent vouloir suivre, au moins occasionnellement, cette compétition emblématique et 41% d’entre eux comptent même suivre chaque étape. Un goût de la compétition qui se traduit également par le soutien à des équipes sportives, parmi lesquelles Deceuninck-Quick Step est la plus populaire (19% des interrogés la soutiennent) devant Groupama – Française des jeux (15%) et AG2R La Mondiale (12%).

« Chez le cycliste connecté, le vélo est partout. Et son usage multiple. À l’extérieur pour respirer. À l’intérieur pour se défouler. Et il l’accompagne dans son quotidien : balade, voyage, sport, trajet lambda. » selon Virgile Caillet, Délégué général de l’UNION sport & cycle.

« En 2020, c’est un retour à l’essence même de la pratique qui s’est opéré : le plaisir avant tout. » conclue Paul-Emile Saab, CEO de Sport Heroes.

__

Méthodologie

Cette étude a pour objectif de décrypter les modes de pratique et les habitudes de consommation des cyclistes en France.

Pour l’analyse, nous couplons deux approches complémentaires.

  • L’Analyse Big Data

Nous utilisons les données de tracking issues de l’application Cycling Heroes et de United Heroes, notre solution dédiée au bien-être et au sport pour les salariés d’entreprise. Elles nous permettent d’obtenir une photographie “réelle” de l’activité d’un échantillon représentatif de 46 233 cyclistes de la communauté :

  • 1 942 508 activités générées en 202083% Hommes / 17% Femmes – Âge Moyen : 39 ans
  • 83% Hommes / 17% Femmes – Âge Moyen : 39 ans
  • L’étude quantitative

En complément des données Big Data, nous avons réalisé un sondage auprès de 1350 membres de la communauté Cycling Heroes, du 4 au 20 mai 2021. Ces données nous permettent d’analyser plus finement les résultats et de mettre en exergue les différents segments de cyclistes via des tris croisés (âge, genre, ancienneté & fréquence de pratique,…).

À l’instar de nos précédentes publications, la robustesse de notre échantillon nous fournit une image précise et riche des comportements des cyclistes, à défaut d’être totalement représentatif de l’ensemble des cyclistes en France. Aussi, la sur-représentation des pratiquants intensifs et engagés invite à apprécier avec les précautions nécessaires certaines réponses !

À propos de Sport Heroes

Convaincue des bienfaits de l’activité physique sur le bien-être individuel et de son impact positif sur la société, Sport Heroes a pour mission de donner à chacun l’envie de bouger, au quotidien. Pour cela, la startup a créé une plateforme pour permettre à plus de 300 partenaires (marques, organisateurs d’événements, ONG, entreprises) d’engager leur communauté de clients, collaborateurs, ou fans, grâce au sport connecté et au bien-être. Sport Heroes existe depuis 2014, compte 1,7M d’utilisateurs dans plus de 150 pays, et est constituée d’une équipe de 90 experts passionnés répartis entre Paris, Londres, Madrid et Sydney. Depuis 2019, Sport Heroes est engagée dans la protection de l’environnement et reverse 1% de son chiffre d’affaires au WWF au travers de l’initiative 1% for the planet.

En savoir plus : sportheroes.com

À propos de l’UNION Sport & Cycle

L’UNION sport & cycle est la première organisation professionnelle du secteur du sport et des loisirs. Elle fédère 1 500 entreprises représentant plus de 3000 points de vente, 500 marques, plus de 2000 établissements sportifs, 80 000 salariés, et 12 milliards d’euros de chiffre d’affaires cumulé. Elle a pour principal objet la représentation officielle de toutes les entreprises industrielles et commerciales du secteur économique des articles et équipements de sports, de loisirs, du cycle et de la mobilité.

Contacts RP :
L’AgenceRP
sportheroes@lagencerp.com– 06 98 62 11 56 / 07 62 15 76 99

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *