« DXC souhaite être un acteur qui compte dans le secteur du sport et de l’événementiel »

Publié le 4 mai 2021 à 11h29 dans Non classé, Economie du sport

Nous vous proposons une interview de Christophe Collignon, SAP Practice Partner chez DXC Technology, un acteur qui souhaite s’impliquer dans le développement du sport français.

Pouvez-vous nous présenter DXC Technology ? 

DXC accompagne les entreprises dans la gestion de leurs systèmes d’information ainsi que leurs opérations. Nous modernisons les infrastructures IT ainsi que les architectures de traitement des données, tout en garantissant la sécurité et l’évolutivité de nos clients grâce au cloud. A l’échelle mondiale, nous comptons 6 000 clients des secteurs privé et public dans 70 pays.

DXC s’est engagé aux côtés d’un très grand événement sportif qui va se dérouler dans quelques années en France. Vous lui apportez une solution pour piloter le budget et la croissance des effectifs. En quoi cela consiste-t-il exactement ? En quoi votre solution est-elle différentiante ? 

DXC souhaite être un acteur qui compte dans le secteur du sport et de l’événementiel. Nous fournissons des solutions et un accompagnement métier pour aider les acteurs du sport à s’adapter aux évolutions du marché du sport et des loisirs et aux nouvelles pratiques de consommation.

Nous collaborons déjà avec certains acteurs en leur fournissant des solutions pour piloter :

  • leur budget pendant la préparation et le déroulé d’évènements ;
  • leurs achats, en digitalisant le processus tout en intégrant des critères liés à l’impact écologique et social ;
  • la gestion des ressources humaines.

Nous nous efforçons à automatiser les processus et à fournir des données métiers fiables, pour que nos clients puissent être plus efficaces et que les équipes se focalisent sur l’organisation d’évènements mémorables. 

D’autres solutions proposées par DXC pourraient-elles être utiles aux organisateurs d’événements ? Dans les domaines de la billetterie, de la gestion des flux, de la logistique, du développement d’applications et de solutions intégrées, par exemple ? 

Nous avons une palette d’outils à notre disposition qui ont déjà été mises en place dans d’autres pays d’Europe (Allemagne, Angleterre, …) et aux États-Unis et que nous souhaitons proposer au marché du sport en France.

Avec ces outils, nous couvrons la plupart des problématiques liés à l’événementiel sportif :

  • l’animation d’une communauté de fans et leur fidélisation ;
  • la création de marketplaces liées à la billetterie et au merchandising ;
  • la gestion intégrée de la chaine logistique, depuis le fournisseur jusqu’à l’installation sur site ;
  • le recrutement et la gestion des volontaires.

Vous évoquez un possible développement au service du sport en France. A part les organisateurs d’événements, quels acteurs souhaitez-vous toucher et quelles solutions pensez-vous leur proposer ?

Nous sommes convaincus que nous pouvons être un facilitateur de transformation pour aider les fédérations à faire face aux nouvelles demandes des fans, des licenciés et des pratiquants.

Par exemple, un sujet important pour les fédérations concerne la conversion des pratiquants en licenciés. Nous pouvons être utile grâce à une segmentation marketing et un plan d’action opérationnel pour accroitre la part de licenciés versus le nombre de pratiquants.

Nous pouvons aussi accompagner tous les acteurs de la performance sportive grâce à la mise en place d’un Datahub permettant d’analyser les entraînements, les résultats en compétition mais aussi d’intégrer l’ensemble des facteurs liés à la performance (sommeil, santé, nutrition …).

Il y a déjà beaucoup de solutions proposées par la Sportech, quelle peut-être votre complémentarité ou votre différenciation par rapport aux autre solutions existantes ?

Nous avons de nombreuses solutions sur étagère, qui ne nécessitent donc pas de développements complémentaires et qui couvrent un large périmètre. Nous pouvons donc éviter que le client ait à connecter une myriade de solutions entres elles.

De plus, nous avons la capacité d’intégrer les solutions, quel que soit l’environnement informatique du client, et de travailler en collaboration avec d’autres créateurs de solutions, sans difficultés. C’est même très souvent un échange fructueux.

Il est important d’avoir à l’esprit que DXC ne nécessite pas, vis-à-vis de ses clients, de réinventer un environnement informatique complet. Nous nous adaptons à l’existant et travaillons en étroite collaboration avec les partenaires déjà présents.

Les organisateurs d’événements ont été particulièrement affectés par la crise sanitaire et ne pourront vraisemblablement reprendre ces prochains mois qu’avec des protocoles spécifiques. Vos technologies pourraient-elles participer à une reprise événementielle dans le contexte sanitaire actuelle ?

Les technologies informatiques peuvent permettre une reprise plus sécurisée : 

– en optimisant la gestion des flux dans les enceintes sportives ;

– en facilitant le respect de la distanciation sociale sur des jauges réduites ;

– en traçant les contacts de tous les participants afin de prévenir à posteriori ceux qui auraient été en contact avec une personne malade. 

Il y a évidemment beaucoup de choses à imaginer et à faire, mais notre agilité ainsi que l’étendue de nos solutions nous permettent d’imaginer tous les possibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *